Gestion des connaissances : « observation des hydraires pour mise en collection »

Description du projet

Modélisation d’une expertise scientifique pour le projet de Recherche et Développement NEXTIC piloté par l’Université de la Réunion. Utilisation de la méthode MASK pour capitaliser le savoir-faire d’une scientifique spécialiste des hydraires en partance pour la retraite :

  • Formalisation des processus
  • Modélisation des tâches (Préparation d’une mission de collecte, observation « in vivo », collecte d’échantillons, identification de l’espèce en laboratoire, mise en collection)
  • Carte des concepts utilisés par la spécialiste

Plus sur le projet :

Nextic, d’une durée de deux ans (2009-2010), est un projet de Recherche et Développement innovant en matière de Sciences et Technologies de l’Information et de la Communication (STIC). Il se fixe pour objectif de mettre en place un Service d’Informations permettant d’optimiser l’aide à la gestion de la biodiversité des milieux naturels insulaires tropicaux. Porté par le laboratoire informatique de l’Université de la Réunion (LIM/IREMIA), il cible plus spécifiquement ses recherches sur les Web Services et explore les voies du Web sémantique et du Web immersif. Nextic privilégie l’interdisciplinarité autour de l’acquisition de connaissances sur les écosystèmes terrestres et marins en se concentrant sur la capitalisation, l’accès et le partage d’informations entre corps de métiers (gestionnaires, scientifiques, communicants). Il s’inscrit dans le cadre des directives européennes qui préconisent la mutualisation des données scientifiques publiques pour pallier aux effets de l’érosion de la biodiversité en s’évertuant à respecter les standards tant informatiques que taxonomiques.

Dans ce cadre, ekoal a été missionné pour la réalisation de plusieurs missions  :

  • Webmaster, rédaction des informations concernant le projet et coordination du développement technique du site Web
  • Veille : chargé de la veille scientifique et technique sur les sujets couverts par le projet (systèmes d’information, gestion des connaissances scientifiques, web sémantiques, web services, appropriation par les scientifiques, taxonomie, etc.)
  • Chargé de la gestion des connaissances : capitalisation de 2 savoir-faire scientifiques, l’un dans le domaine marin, l’autre dans le domaine botanique. Entretiens avec les experts scientifiques, modélisation à partir de la méthode de gestion des connaissances MASK (Method for Analysing and Structuring Knowledge), formalisation des processus, des tâches et des concepts liés. Transfert des données à l’équipe de développement informatique pour le paramétrage des fonctionnalités métier.
  • Animation et appropriation des parties prenantes
  • Montage d’un projet à destination de fonds européens  (7e PCRD) centré sur la gestion écosystémique du littoral réunionnais . L’élaboration du projet a impliqué l’analyse complète de ce secteur (état de l’art, domaine scientifique, etc.), l’organisation d’entretiens avec les parties prenantes (scientifiques, gestionnaires, institutions, politiques, etc.), la rédaction du cahier des charges, la validation de la formulation du projet par les parties prenantes, l’identification d’une structure de portage (IRD) et la transmission de l’ensemble des éléments nécessaires à l’éligibilité du projet.

 

Aperçus