Gestion des connaissances

Pour vous aider à booster votre compétitivité, nous avons développé une expertise en Gestion des Connaissances grâce à une méthode innovante appelée MASK (Method for Analysing and Structuring Knowledge).

La connaissance est le moteur essentiel de la performance de votre structure. Elle en constitue le patrimoine intellectuel et est détenue par vos collaborateurs qui en font la valeur et l’unicité. Dans un contexte de crise, sur un territoire insulaire tel que la Réunion composé presque exclusivement d’entreprises de moins de 10 salariés, il est essentiel pour les dirigeants d’avoir la maîtrise de l’ensemble des connaissances et savoir-faire développés dans leur structure afin de les mobiliser au bon moment. Le syndrome de la « roue réinventée » constitue l’un des plus forts facteurs de risque pour l’entreprise touchant directement sa réactivité et donc sa capacité à s’adapter à son marché.

Ne laissez plus l’absence ou le départ d’un collaborateur menacer l’équilibre de votre structure, capitalisez vos savoir-faire et mobilisez-les en temps réel !

Photo

Quelques rappels :

La gestion des connaissances ou Knowledge Management permet de formaliser le patrimoine immatériel (compétences, savoir-faire, etc.) d’une organisation et d’en fluidifier la circulation. La connaissance peut se définir comme résultant de la capacité cognitive permettant à chaque individu de produire du sens à partir d’informations, de savoirs et de son expérience.

Cette connaissance est généralement dite « tacite », c’est à dire contenue dans la « tête des personnes ». Elle se décompose en :

  • Savoir-faire : connaissance pratique utilisée pour réaliser une action contextualisée
  • Savoir-être : aptitude comportementale permettant de mettre en œuvre le savoir-faire à partir de savoirs
  • et Savoirs, nuance généralement utilisée pour qualifier les connaissances théoriques accumulées durant des études ou formations.
De l'information au savoir faire - Serge Ariès

La Gestion des Connaissances (GC) s’interesse à l’explicitation de cette connaissance et plus précisément celle perçue comme critique dans une organisation ou en projet, c’est à dire essentielle à son fonctionnement.

Pourquoi formaliser la connaissance ?

Dans une économie mondialisée, caractérisée par une augmentation de la vitesse des flux d’informations et de capitaux, les organisations se doivent d’être réactives. Dans cette course contre la montre, les collaborateurs ont de moins en moins de temps pour documenter leur travail au sein de leur organisation. L’absence ou le départ d’un collaborateur peut ainsi engendrer des pertes de compétitivité de plus de 80% pouvant mettre en péril la survie de l’organisation.

Afin de se prémunir de ce risque, la gestion des connaissances propose d’identifier les connaissances critiques dans une organisation et de les capitaliser afin de les rendre disponibles et exploitables rapidement par les autres collaborateurs.

Quelques citations à propos de la Gestion des Connaissances :

« La pratique de la gestion des connaissances comprend des activités de creation, de validation, de saisie, d’acquisition, partage et mise en valeur des idées et des connaissances tacites et explicites d’une organisation, ce qui débouche sur des produits et services à plus haute intensité de connaissances, ainsi que sur une plus grande compétitivité de l’entreprise et une plus grande satisfaction des partenaires de l’organisation.«  le réseau KM-GC-Montreal

« Les sociétés et organismes qui ont décidé de fonder le Club Gestion des Connaissances considèrent que la connaissance est un capital économique, un facteur de productivité, de stabilité et un atout concurrentiel déterminant et souhaitent qu’aucun retard ne soit pris dans les entreprises françaises et européennes par rapport à leurs concurrents mondiaux dans ce domaine. » Club Gestion des connaissances

Pour approfondir : 

La capitalisation des savoir-faire

La compétitivité de votre entreprise se caractérise par son patrimoine de connaissance. Celui-ci est constitué par les compétences, connaissances, produits et savoir-faire détenus par  vos collaborateurs.

Ces savoir-faire ne sont que très rarement formalisés. Ce qui peut pénaliser votre entreprise en entrainant une perte de compétitivité de plus de 80 % lors d’une absence ou du départ de l’un de vos collaborateurs.

Capitaliser les savoir-faire vous permet ainsi de formaliser et de conserver le patrimoine de connaissance de votre entreprise sous forme de ressources de formats divers permettant d’être partagées avec l’ensemble de vos collaborateurs, d’être transférées aux nouveaux arrivants mais également de prendre du recul dans une optique d’amélioration continue.

La méthode MASK - Serge Ariès

En temps de crise, le reflexe est souvent de pallier aux urgences et cette prise de recul nécessaire n’est pas évidente à prendre. Ainsi pour vous aider à formaliser vos savoir-faire, nous vous proposons de vous accompagner dans :

  • L’identification de vos savoir-faire critiques (essentiels pour votre entreprises mais détenus que par très peu de personnes et non formalisés)
  • La capitalisation de ces savoir-faire avec la méthode MASK
  • La formalisation en ressources utilisables par l’ensemble de vos collaborateurs
  • L’accompagnement à l’utilisation de ces ressources

Contactez-nous pour évaluer ensemble vos besoins : contact@e-koal.org